Tag Archives: water bottle for sports

Brian Letscher

Brian Letscher est un acteur américain connu notamment pour son rôle de Tom Larsen dans la série Scandal.

Brian Letscher est né et a grandi à Grosse Pointe (Michigan) avec son frère Matt Letscher. Après avoir obtenu son diplôme en économie et avoir joué au football à l’Université du Michigan, Brian déménage à New York pour poursuivre sa carrière d’acteur how do you use meat tenderizer.

Après un passage dans le théâtre Shakespeare, il joua brièvement des rôles dans des films (Kate et Leopold, Puccini et moi), et à la télévision (New York, section criminelle, New York, unité spéciale). et au théâtre (Burning Blue).

Brian commença également à travailler avec le théâtre “Purple Rose” à Chelsea, Michigan. Il joua le rôle principal de Bo Decker dans “Bus Stop” de William Inge et la production gagna le “Best Play” award de la presse libre de détroit. Brian devient producteur quand “Purple Rose” développe et produit “When The Lights Come On”, qui lui rappelle son expérience dans le monde du football universitaire.

Depuis son déménagement à Los Angeles no spill water bottle, Brian est apparu dans plusieurs dizaines de séries télévisées et est devenu membre du “Pacific Residents Theatre Company” et continue d’écrire et de développer son propre travail water bottle for sports.

C’est un personnage récurrent de la série Scandal dans le rôle de Tom Larsen, garde du corps du président.

Henry Tschudy

Henry Tschudy (* 8 nalgene water bottles. August 1882 in Glarus; † 26. Dezember 1961 in St. Gallen) war Inhaber der Druckerei H. Tschudy & Co. und Verleger des Tschudy-Verlags.

Henry Tschudy ist in St. Gallen aufgewachsen, wo er 1903 Teilhaber in der Buchdruckerei des Stiefvaters V. Schmid & Co. wurde. 1917 übernahm er das Unternehmen und führte es als H. Tschudy & Co where to buy stainless steel water bottles. weiter. 1919 betreute Henry Tschudy als erstes Verlagsprojekt den Nachdruck von Adalbert Stifter Nachsommer – einer der grossen Bildungsromane des 19. Jahrhunderts. Seit 1938 erschienen im Tschudy-Verlag über 200 Titel zu klassischer und zeitgenössischer Literatur, Lyrik und Kunst.

Der unternehmerische Erfolg der Druckerei ermöglichte es dem Tschudy-Verlag gewisse Risiken einzugehen. Als solche liessen sich die Reihen der Bogen-Hefte, des hortulus oder der Quadratbücher bezeichnen, für deren Veröffentlichung sich Tschudy stark engagierte. Die 77 Nummern in der ‹Reihe dichterischer Kleinwerke› der Bogen-Hefte wurden 1950–1967 von Traugott Vogel betreut. Die Reihe der Quadratbücher wurde von 1959 bis 1964 von Hans Rudolf Hilty begleitet. Henry Tschudy pflegte freundschaftliche Verbindungen zum Insel-Verlag in Leipzig und zu deren Verleger Anton Kippenberg. Die Produktion der Bücher des Tschudy-Verlages orientierte sich denn auch an einer eher funktionalen Gestaltung water bottle for sports, wie sie vom Insel-Verlag und insbesondere des Gestalters Walter Tiemann bekannt war. Einen Bezug zum Insel-Verlag zeigt sich auch insofern, da Henry Tschudy, als einer der ersten Schweizer Druckereibesitzer, in den Schriftmusterbüchern seiner Druckerei Schriften von Walter Tiemann, Paul Renner, Rudolf Koch u.a. präsentierte.

Henry Tschudy machte die Druckerei zu einem gut funktionierenden Betrieb und wichtigen Arbeitgeber in St. Gallen und führte mit dem Tschudy-Verlag ein engagiertes Programm für diverse kulturelle Sparten.

Alexandre Griboïedov

Portrait d’Alexandre Griboïedov par Ivan Kramskoï water bottle for sports.

Alexandre Sergueïevitch Griboïedov (en russe : Александр Сергеевич Грибоедов), né à Moscou le et mort à Téhéran le , est un auteur dramatique, compositeur et diplomate russe.

Fils d’une famille de petite noblesse, Alexandre Griboïedov étudie à l’université de Moscou de 1810 à 1812. Il obtient ensuite un brevet dans un régiment de hussards, mais se retire en 1816.

L’année suivante, il entre dans la fonction publique. Il est affecté en tant que secrétaire de la légation russe en Perse. Conformément au traité de Golestan, il réussit à faire sortir de Perse une centaine de soldats russes, anciens captifs. Il joue un rôle important pendant la guerre turco-perse de 1821-1823 et est décoré par le chah de l’ordre du Lion et du Soleil. En 1822, il est transféré en Géorgie, où il devient secrétaire diplomatique d’Alexis Iermolov, le gouverneur général du Caucase. C’est pendant cette mission qu’il écrit ses chefs-d’œuvre. En 1826, après l’échec de l’insurrection décabriste, Griboïedov, malgré sa sympathie pour certains des membres du mouvement, est lavé de tout soupçon, après avoir été mis aux arrêts à Grozny et avoir subi un interrogatoire à Saint-Pétersbourg.

De retour en Géorgie au mois de pink goalie gloves, déçu, il se rend utile par ses connaissances de la langue persane auprès de son parent le comte Ivan Paskevitch, qui a remplacé Ermolov au poste de gouverneur général. Il devient une sorte d’éminence grise du commandement militaire russe au Caucase, pendant la guerre russo-perse de 1826-1828. Il dirige les pourparlers avec les chefs de clans perses en protégeant leur droit coutumier.

Il est envoyé à Saint-Pétersbourg après le traité de Turkmantchaï de 1828 qu’il avait préparé et qui permit à l’Empire russe d’obtenir une position avantageuse en Perse. Reçu donc brillamment dans la capitale impériale, il pense pouvoir se consacrer à la littérature et entame la rédaction d’un drame romantique, Une nuit géorgienne (russe : Грузинская ночь), mais il est soudain envoyé en Perse en tant que ministre plénipotentiaire. En route, il est retardé par la maladie et par son mariage ; il conçoit alors le projet de créer une Compagnie russo-transcaucasienne, organisée comme celle des Indes orientales ; mais peu après son arrivée à Téhéran, une foule de fanatiques assaille l’ambassade russe. Griboïedov, ainsi que la quasi-totalité du personnel, est assassiné, le , et son corps est si maltraité pendant trois jours par la foule qu’il ne peut être reconnu que grâce à une cicatrice sur une de ses mains, souvenir d’un duel. Selon toute probabilité, ce meurtre fut commis à l’instigation du docteur McNeill, diplomate de la Couronne britannique en Perse, qui redoutait l’influence russe, dans le contexte de ce que l’on appellera plus tard le Grand Jeu entre les Anglais et les Russes et qui excita la foule contre la Russie.

Alexandre Pouchkine, rejoignant l’armée russe en guerre avec la Turquie, croise lors de sa traversée du Caucase le cercueil de Griboïedov handheld water bottle running, son ami proche, sur une arba attelée à deux bœufs. Il relate cette rencontre dans son Voyage à Arzroum.

Il commence à écrire jeune et en 1816, produit à Saint-Pétersbourg une comédie en vers intitulée Les Jeunes Époux (russe : Молодые супруги), suivie d’autres œuvres du même style. Cependant aucune de ses œuvres n’atteint la popularité de la pièce Le Malheur d’avoir trop d’esprit (russe : Горе от ума, littéralement Le Malheur dû à l’esprit), une satire de l’aristocratie russe. Il ne connaît pas de succès de son vivant.

Lorsque le cercueil d’Alexandre Griboïedov est retrouvé, on emmena sa dépouille à Tiflis, aujourd’hui Tbilissi, et il est enterré au monastère de Saint-David. Sa veuve Nina Griboïedova, (fille de son ami le prince Alexandre Chavchavadzé), qu’il avait épousée quelques mois auparavant, y éleva un monument en sa mémoire. En 1923, le canal Catherine, à Saint-Pétersbourg, est renommé canal Griboïedov en sa mémoire.

Sur les autres projets Wikimedia :

Gustav Hermann Christian Meerwarth

Gustav Hermann Christian Meerwarth (russifié en Alexandre Mikhaïlovitch Meerwart, Александр Михайлович Мерварт) best sweater shaver for cashmere, né en 1884 à Mannheim et mort au Goulag à Oukhta le 23 mai 1932, est un ethnographe et orientaliste germano-russe qui travailla en Russie impériale, puis en Russie bochévique et en Russie soviétique. Ce fut le premier spécialiste des langues dravidiennes en Russie water bottle for sports.

Il termine l’université de Heidelberg en 1907, puis devient doctor philosophiæ en histoire. En octobre 1911, il est en Russie, où il enseigne l’allemand au lycée de garçons des Jagdfeld de Saint-Pétersbourg. Il y fait la connaissance de sa future épouse Ludmilla Levina (1888-1965), fille du doyen de l’Académie de médecine militaire et orientaliste. Il se convertit à l’orthodoxie prenant le nom d’Alexandre, puis devient sujet de l’Empire. En 1913, il est engagé comme chef du département indien de la Kunstkamera.

Au printemps 1914, les époux Meerwarth partent en expédition pour Ceylan et les Indes, dans le but de rapporter des objets de collection pour le département sud-asiatique de la Kunstkamera de Saint-Pétersbourg. Meerwarth y apprend le pali et le tamoul big glass bottles. Au Kérala purple stainless steel water bottle, il rassemble des matériaux à propos du théâtre Kathakali. Ils veulent retourner dans la Russie post-révolutionnaire en 1918, mais ne peuvent regagner Pétrograd (ex Saint-Pétersbourg) à cause de la guerre civile et se retrouvent pendant six ans dans l’Extrême-Orient russe.

De retour à Léningrad (ex Pétrograd) en 1924, Meerwarth se consacre à ses travaux scientifiques, en tant que conservateur à la Kunstkamera, et à l’enseignement à l’université de Léningrad, où il est le premier à y enseigner le tamoul. Mais l’Affaire de l’Académie éclate en 1929 qui provoque en pleine répression stalinienne l’arrestation de nombreux savants et l’exécution de quelques-uns. Lui-même est arrêté en décembre 1929 sous l’accusation d’espionnage au profit de l’Allemagne. Il est condamné à cinq ans de camp de travail. Il meurt en 1932 au camp d’Oukhta de la Petchora.